Tél. 05 49 61 64 65 accueil@le-centre.pro

Selon les chiffres du ministère du Travail, les particuliers sont de moins en moins nombreux à employer directement.

Les entreprises privées, nouveau refuge des services à la personne ? C’est ce qui ressort des chiffres annuels publiés ce vendredi 10 février par la direction de l’animation de la recherche, des études et des statistiques (DARES), affiliée au ministère du Travail. Alors que le nombre d’heures déclarées global ne cesse de diminuer depuis 2010, celui des heures réalisées par des entreprises privées connaît une forte croissance.

Les services à la personne englobent tous les services rendus aux personnes âgées, à la garde d’enfants ou encore l’aide au devoir, le jardinage et le bricolage. Ce secteur est scruté depuis 2000 par la Dares, qui publie chaque année une étude comparant les deuxièmes trimestres. De fait, c’est durant cette période que l’emploi de services à la personne est le plus élevé. L’étude parue le 10 février concerne le deuxième trimestre 2015.

Un secteur globalement en recul

Globalement, l’activité dans le secteur continue de reculer. En 2015, la Dares recense une baisse de 1,6 % à 863 millions d’heures rémunérées. La tendance est effectivement à la baisse, puisque l’année 2014 avait également vu le secteur perdre 1,2 % d’heures. Cette baisse du nombre d’heures se traduit par une baisse du nombre d’actifs dans ce secteur, qui comptait au deuxième trimestre 2015 quelque 915.000 personnes, soit une baisse de 2,5 %.

Mais cette baisse globale cache une forte croissance du côté des entreprises privées. Dans le secteur, 126 millions d’heures ont été facturées par des entreprises, avec une progression de 7,4 % en un an. Elles grignotent ainsi des parts de marché aux associations et aux organismes publics, encore majoritaires lorsque les particuliers décident de ne pas facturer eux-mêmes le service.

A noter également une forte hausse du nombre d’auto-entrepreneurs, de 3,1 %. En proportion, ils restent cependant marginaux avec 3,6 millions d’heures facturées.

Les entreprises, principalement employées auprès de personnes âgées

Les entreprises sont principalement employées pour des missions d’assistance aux personnes âgées (34,2 % de leurs heures), et le ménage / repassage (29,5 %). Ce secteur est également très occupé par les auto-entrepreneurs (38,4 % de leurs heures), qui sont par contre beaucoup plus présents dans le domaine de l’enseignement (22,7 %, contre 0,7 % pour les entreprises). Dans ce dernier domaine, la Dares observe une forte croissance, de 10 points entre 2010 et 2015.

Les particuliers, de moins en moins nombreux à facturer des heures

A l’autre bout du spectre, les particuliers qui emploient des personnes à domicile sont de moins en moins nombreux. Selon la Dares, ils étaient un peu moins de deux millions, en baisse de 1,6 % par rapport à 2014 et surtout en baisse de 8,8 % par rapport à 2010.

Les particuliers représentent la majorité des heures facturées, avec 492 millions d’heures (57 % du total). Sur ces 492 millions d’heures payées, l’écrasante majorité (438 millions) le sont directement, sans passer par un mandataire.

Dans le détail, les Français emploient principalement une personne à domicile pour le ménage et l’entretien de la maison, intitulé « Autres emplois familiaux » par la Dares. Vient ensuite l’aide à domicile et la garde de jeunes enfants.

Si ces statistiques du ministère du Travail semblent montrer un ralentissement de l’activité, ils ne prennent en compte que l’activité déclarée à l’Etat. Le travail au noir reste encore très fréquent pour les particuliers, notamment pour les tâches ménagères ou la garde d’enfants. Mais il reste très difficile à évaluer plus précisément.
En savoir plus sur http://www.lesechos.fr/economie-france/social/0211791788109-les-entreprises-privees-moteur-des-services-a-la-personne-2064203.php#liqT4rQCwbYVkCh9.99